En 2016 à Ormesson-sur-Marne était signé un Contrat de Mixité Sociale, résultat d’un engagement entre la Municipalité et l’État. Un projet d’aménagement a depuis été lancé sur 3 hectares au nord-est de la Commune, sur un  secteur appelé « la Plaine des Cantoux ».

 

À Ormesson, l’état est en effet resté propriétaire de l’ex-voie de desserte orientale, dite VDO. Il a donc transféré ces terrains à un aménageur public, EPAMARNE, qui travaille aujourd’hui en collaboration avec la Ville pour y réaliser différents projets d’aménagement.

EPAMARNE et la ville d’Ormesson-sur-Marnes envisagent la création d’une Zone d’Aménagement Concerté (ZAC) sur le terrain de la Plaine des Cantoux afin d’accompagner le développement de la commune. Il s’agit de faire face aux enjeux que rencontre la Ville en se fixant divers objectifs :

° Développer des logements et un parcours résidentiel contribuant aux objectifs du Contrat de Mixité Sociale et des besoins de la ville.

° Favoriser une mixité sociale dans les nouvelles opérations à venir.

° Développer une programmation d’équipement public nécessaire au développement des opérations à venir.

° Participer aux continuités et déplacements doux entre les secteurs et les communes avoisinantes.

° Renforcer les qualités urbaines et paysagères du secteur tout en assurant une continuité dans son développement.

° Veiller à la qualité environnementale de l’aménagement et des futures constructions, en cohérence avec les orientations contenues dans le Projet d’Aménagement et de Développement Durable de la commune.

Le secteur de la Plaine des Cantoux est délimité par :

 

° le Golf et l’avenue du Pince Vent (RD111),

° la limite avec la commune de Chennevières-sur-Marne (secteur de la Maillarde),

° de part et d’autre par le tissu pavillonnaire du secteur des Cantoux.

Une Zone d’Aménagement Concerté (ZAC) est une procédure d’urbanisme opérationnel définissant une zone à l’intérieur de laquelle la collectivité locale ou l’aménageur public – ici EPAMARNE – peut intervenir pour réaliser un nouveau quartier ou une zone d’activité. Les opérations sont menées par l’aménageur public afin de réaliser des études préalables, mais aussi la viabilisation des terrains (réseaux, voiries), la construction d’espaces publics (rues, places, espaces verts) et d’équipements publics pour les futurs habitants du quartier. Il en assure le financement grâce à la cession des droits à bâtir aux promoteurs qui construiront par la suite les logements, commerces et activités.

 

La ZAC est donc un outil d’aménagement, qui implique également une démarche de concertation tout au long de l’élaboration du projet. Cette concertation est réglementaire, selon la procédure fixée par le Code de l’Urbanisme (article L.103-2).  La participation des habitants, des associations locales et autres acteurs concernés tient ainsi une place conséquente au sein du projet, ce qui permet de réfléchir ensemble sur des questions d’espaces publics, d’équipements, de typologie et de densité de logements...

 

 

LA PROCEDURE REGLEMENTAIRE DE CREATION D’UNE ZAC COMPREND DEUX PHASES :

 

Une phase de création

 

L’ensemble des dépenses et recettes liées à la création de la ZAC est retracé dans un bilan prévisionnel qui est intégré au dossier de ZAC à l’issue de la concertation. Le programme des équipements publics y est également défini. L’aménageur participe au financement des équipements publics lorsqu’ils sont nécessaires.

Après l’avis du conseil d’administration d’EPAMARNE et de la Commune, le dossier de création est ensuite approuvé par un arrêté du Préfet de Département. Il est également tenu à disposition du public.

 

Une phase de réalisation

 

Un second dossier doit ensuite être adopté : un dossier de réalisation, qui comprend les programmes globaux des équipements publics et des constructions à réaliser, ainsi que les modalités prévisionnelles de financement de l’opération échelonnées dans le temps.

LES FORMES URBAINES

 

° Construire environ 350 nouveaux logements en mixité (comprenant du logement social et du logement en accession), aux typologies variées.

 

° Rechercher l’exemplarité architecturale et environnementale.

 

°Trouver une cohérence urbaine et paysagère avec les futurs projets environnants.

LES ESPACES PUBLICS

 

° Favoriser les espaces verts et les corridors écologiques existants.

 

° Structurer de nouveaux espaces par le paysage, en créant des espaces publics en adéquation avec les besoins des habitants actuels et futurs.

LES DEPLACEMENTS

 

° Mailler le quartier de façon naturelle et efficace grâce à une fluidité viaire facilitant la desserte du quartier.

 

° Apaiser la traversée de l’avenue du Pince-Vent en liant le quartier à la future opération sur le secteur du Golf.

 

° Imaginer des modes de déplacements doux continus entre les quartiers et vers les communes environnantes.

LA PROGRAMMATION

 

° Penser l’intégration d’un nouvel équipement public scolaire dans le quartier.

 

° Imaginer un mobilier urbain qui permette des espaces de rencontre entre les habitants du quartier.

Des questions ? N'hésitez pas à nous contacter grâce au formulaire ci-dessous:

Envoi du formulaire...

Le serveur a rencontré une erreur.

Formulaire reçu.

© 2017-2018, tous droits réservés. 1001rues® . Mentions légales et contact.